Archives du mot-clé Cinéma

Affiche du film

Le prénom

Affiche du film
D’ordinaire, je suis un peu méfiant vis à vis des comédies françaises qui sortent au cinéma.
Qui plus est, une adaptation d’une pièce en huis clos si réussie soit-elle est une entreprise plutôt risquée. Mais il faut toujours des exceptions pour confirmer une règle. J’ai vu « Le prénom » hier soir, et j’ai trouvé ça EXCELLENT!!! On est dans la droite ligne d’un « diner de cons ». Alors, si vous avez une soirée devant vous et moins d’une dizaine d’euros, je vous le conseille comme remède anti-morosité!

depp-chapelier

Alice au Pays des Merveilles

Alice au Pays des Merveilles… Tout gosse, j’avais trouvé ça trop enfantin! Alors, forcément, je suis parti au cinéma un peu sceptique hier soir voir la version de Tim Burton (En plus, je lis très rarement les critiques, je n’avais donc que mes idées préconçues). Okay, Tim Burton, c’est du lourd, capable de surprendre à chaque scène, mais quand même, les idées reçues, ça ne se change pas comme ça.

Aujourd’hui, je peux vous le dire honnêtement: Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis! La réécriture du scénario est extrêmement intelligente. Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres, et les décors somptueux! C’est du grand spectacle, même sans la 3D, c’est du cinéma! Cela reste bien sûr gentil, parce que c’est d’abord fait pour les enfants, mais toute la famille y trouvera son bonheur!

Et puis Johnny Depp en chapelier fou, c’était quand même une évidence, non? Bref, il faut aller voir ce film!

Au fait, ne trouvez vous pas que sur l’affiche, Johnny Depp ressemble à Vanessa Paradis?

chapelier

Je ne sais pas, c’est le chapeau peut être!

vanessa

C’est du cinéma!

cinema 3d

Elles sont pas belles ces lunettes? En tout cas, si vous allez au cinéma, il faudra vous en accommoder! Les salles obscures se mettent en effet à la 3d et il devient de plus en plus courant de voir le public équipé de ces superbes lunettes.
J’ai entendu dire que le cinéma en France se portait bien. Il n’y aurait pas eu autant d’entrées depuis 30ans. Est ce le fait que le cinéma cherche à se renouveler? Peut être. Si les films sont de qualité, on est certainement prêts à payer plus cher. Une chose est certaine, on va au cinéma pour voir autre chose que ce que l’on peut avoir à la maison. Cela doit rester un moment particulier, que l’on ne peut retrouver chez soi, et la 3d est une plus-value en ce domaine.
En cela, le piratage a quelquefois des vertus salvatrices. C’est certainement aussi pour lutter contre ce phénomène que le cinéma se lance dans l’innovation technologique. A ce propos, il n’est pas encore trop tard pour aller voir Avatar, le dernier film de James Cameron, c’est superbe sur grand écran!

Festival du film francophone Angouleme 2009

Antoine L'écuyer

Hier, je suis passé en coup de vent à Angoulême pour aller voir un des films en compétition au festival du FILM FRANCOPHONE d’ANGOULEME 2009: « C’est pas moi je le jure » de Philippe Falardeau.
Je le verrais bien finir nominé! J’ai ri, j’ai pleuré en suivant les aventures de Léon Doré (Antoine L’écuyer). Un film plein d’émotion avec des acteurs qui jouent juste. Et puis quelques répliques qui pourraient devenir culte:

« mentir c’est mal, mal mentir c’est pire »
« Tu es belle comme un tracteur »
« Qui n’a rien doit tout risquer »

Bref, un film à ne manquer sous aucun prétexte!

Musée haut musée bas


musée haut musée bas

J’ai profité de la soirée d’hier soir pour assister à l’avant première de « musée haut musée bas », l’adaptation cinématographie de la pièce homonyme écrite par Jean-Michel Ribes.
L’avantage des villes moyennes, c’est que ce genre de manifestation reste très bonne enfant. J’ai ainsi pu serrer la main de Jean-Michel Ribes et de Dominique Besnehard(1) qui étaient venus nous parler en toute simplicité de ce film assez surprenant!
« Mosaïque de personnalités et de personnages, ce film est le portrait de ce peuple des musées, chaque jour plus nombreux, qui vient visiter, se réfugier ou travailler dans ce lieu de folie, de liberté et d’imaginaire et y jouer une fois de plus la comédie humaine parfois jusqu’au burlesque … » J’ai visité quelques musées dans ma vie, mais je suis sûr que ma vision de ces lieux sera très différente! On rit, certes, mais on réfléchit aussi. L’art est en danger! On posait au réalisateur la question: Ce film, baroque ou surréaliste? je répondrais personnellement juste: réaliste!

  1. appuyés par certains des acteurs du film: Valérie Mairesse, François Morel, et Laurent Gamelon pour ceux que je connaissais! []