Archives du mot-clé exposition

Salon du livre 2011

Je n’avais jamais visité le salon du livre. J’avais un peu peur d’y retrouver la foule du salon international de la BD d’Angoulême. La porte de Versailles étant en général bien chauffée, je me disais que c’était pas forcément un lieu sympa à fréquenter, sauf à vouloir maigrir! Finalement, je me suis retrouvé dans une ambiance très bon enfant où j’ai pu croiser (et photographier!) les auteurs que j’aime! j’ai d’ailleurs ramené quelques livres dédicacés, qui devraient occuper mon esprit jusqu’à l’automne!

[nggallery id=70]

© Michel LEGER

izis- Photo des quais de seine-env1950

Exposition IZIS à PARIS, 2010

quais-de-seine

Ah heureux parisiens! Voilà une belle exposition à ne pas manquer à la mairie de Paris jusqu’au 29 mai: « Izis, Paris des rêves ». Cette exposition s’attache surtout à la période parisienne de l’artiste. Le Paris populaire, sensuel, graphique de l’après-guerre. Le « Paris des rêves » d’Izis, c’est un Paris idyllique, mais en même temps atemporel et lointain. Les sujets sont toujours pris de loin, de dos, le regard vague, quand ils ne sont pas endormis.
Son œuvre est imprégnée d’une certaine tristesse. Peut être est-ce pour cela qu’on qualifie Izis de photographe humaniste.
Toutes les infos sur le site de la mairie de Paris

1160299

les armoiries d’Angoulême

J’ai découvert ce blason un peu par hasard sur la caisse d’une rame TGV(1) à quai en gare d’Angoulême. L’avantage de mon Panasonic, c’est qu’il peut se loger dans une poche! Pratique!


Blason

A propos de ces blasons, une centaine d’entre eux forment une exposition inédite organisée en partenariat avec le Sénat dans les allées du Jardin du Luxembourg.
L’ idée de mettre des blasons sur les engins de la SNCF date des années 70. Une ville ou une région pouvait parrainer une locomotive ou carrément un train en affichant fièrement ses armes ou son logo sur les flancs de l’engin. Une longue tradition venait de naître et elle continue encore aujourd’hui. Mine de rien, cette exposition célèbre 40 ans d’odyssée ferroviaire et de proximité des villes françaises.

Passez au Jardin du Luxembourg pour admirer ces écussons en fonte qui ont sillonné la France et l’Europe, découvrez leur secret de fabrication, revivez les baptêmes de locomotives toutes cocardes dehors.
Côté pratique. Exposition “Quand les villes entrent en gare”, Jardin du Luxembourg, allée Eugène Delacroix à Paris. Du 20 septembre au 26 octobre 2008, tous les jours de 7h30 à 19h15, entrée gratuite.

  1. la rame 316 pour les amateurs! []

Expo Demarchelier

exposition demarchelier 2009 Jusqu’au 4 janvier 2009, se tient au Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, une exposition dédiée à Patrick Demarchelier. on peut y admirer plus de 400 de ses clichés au milieu des œuvres picturales du musée.

Vous ne connaissez pas cet homme? C’est pourtant un des photographes de mode le plus connu! Français vivant à New York, cela fait maintenant trente ans qu’il fait de la photo. Vous avez forcément vu un jour où l’autre une de ses photos!

Allez juger de tout son art sur son site, c’est ICI . Il y a un nombre incalculable de clichés qui retracent sa carrière. Vous allez y passer du temps! Moi, je le rajoute tout de suite à mes liens favoris!

kiraz

Les parisiennes de Kiraz

KirazElles apparaissent parfois au coin d’une rue sur des affiches publicitaires, ou encore au détour d’une page de magazine. Jolies mômes piquantes, délurées et sensuelles, ces nymphettes à la silhouette reconnaissable entre mille ont fait la réputation de leur créateur, Edmond Kiraz. Je crois que j’ai toujours connu ces personnages, d’abord parce que je vais depuis tout petit chez le dentiste, et que dans les salles d’attente de l’époque, il n’y avait que des revues pour les grandes personnes. Quand on est enfant, on cherche des dessins! ensuite et surtout grâce à Playboy (où va se cacher la culture? mais bon!) En tout cas, oui, elles ont bercé mon enfance Au mois de mai, les célèbres Parisiennes se donnent rendez-vous au musée Carnavalet pour la première rétrospective du dessinateur Kiraz.

Pourquoi les Parisiennes de Kiraz, superficielles, irresponsables, séductrices, ne se départent-elles jamais de cet air préoccupé ? Elles nous font rire, mais si elles-mêmes rient, c’est que l’alcool leur tourne la tête. Sous la légèreté du trait, la vivacité des couleurs et le cocasse des situations, Kiraz saisit, avec une lucidité amusée, une inquiétude, un entre-deux, entre illusions enfantines et déboires adultes. Les Parisiennes ne sont plus des petites filles, mais elles ont gardé leur rêve d’amour absolu, leur versatilité reine, et les voilà confrontées à une réalité qui ne leur accorde pas toute l’attention et l’indulgence qu’elles méritent. Tourments vestimentaires, doutes maritaux, scrupules sociaux, poids maternel : un trait de crayon et un coup de pinceau révèlent une époque d’exigences, exigences de l’apparence déjà et de la tradition toujours. Ni mépris ni condescendance devant cette naïveté, mais une sympathie contagieuse pour ces femmes-enfants et leurs aventures à rebondissements. Les filles de Kiraz crient : « Regardez-moi ! », et l’exposition se plie à leur souhait! (extrait d’un article de Virginie Baudry)

J’ai mis quelque temps à trouver un site qui soit vraiment sympa! le meilleur à mon goût reste encore le site officiel d’Edmond Kiraz. encore fallait-il le trouver! Je vous donne l’adresse, c’est ici: KIRAZ artworks.