Archives du mot-clé Lecture

Salon du livre 2011

Je n’avais jamais visité le salon du livre. J’avais un peu peur d’y retrouver la foule du salon international de la BD d’Angoulême. La porte de Versailles étant en général bien chauffée, je me disais que c’était pas forcément un lieu sympa à fréquenter, sauf à vouloir maigrir! Finalement, je me suis retrouvé dans une ambiance très bon enfant où j’ai pu croiser (et photographier!) les auteurs que j’aime! j’ai d’ailleurs ramené quelques livres dédicacés, qui devraient occuper mon esprit jusqu’à l’automne!

[nggallery id=70]

© Michel LEGER

Les yeux jaunes des crocodiles

Ce roman se passe à Paris.
On y croise pourtant des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes,
celles que nous voudrions être,
celles que nous ne serons jamais,
celles que nous deviendrons peut être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge.
Mais aussi une histoire d’amour,
d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

De là où je viens, on ne lisait pas, enfin, pas forcément ce genre de livre. Katerine Pancol fait partie de ces auteurs dont je n’avais jamais entendu parler, que je n’aurais même pas cherché à lire. L’erreur est rattrapée! ça se lit avec beaucoup de facilité, ça fait un peu réfléchir, c’est très bon!!!

art

Le monde selon Garp

Garp
Quand j’ai commencé à lire ce livre(1), je n’y ai d’abord vu qu’une parodie de notre monde, de la vie en général. Mais au delà des grimaces et de la violence de certains passages, passé les anecdotes et les histoires pour le moins ‘baroques’ cet ouvrage se révèle finalement plus vrai que la réalité!
Je me suis retrouvé plus d’une fois au travers de Garp. J’ai beaucoup apprécié son approche du fanatisme; Comme lui, je ressens également la vanité des choses qui nous entourent; comme lui, j’ai parfois l’impression d’être au crépuscule de ma vie, et par certains côtés, j’ai besoin de motivations pour aller plus loin(2). En tout cas, si vous avez un peu de temps, attardez vous sur ce livre, vous ne serez pas déçus!

  1. Le monde selon Garp, de John Irving []
  2. Faut-il que je me remette au dessin, que je recommence à écrire? Peut être… []

Je me souviens

[singlepic=561,320,240,web20,left] »Je me souviens »est un livre de Georges Perec. J’ai pris beaucoup de plaisir dans sa lecture et je ne saurai que trop vous conseiller de lui accorder une petite après midi.  Ce ne sont pas exactement des souvenirs, et surtout pas des souvenirs personnels, mais des petits morceaux de quotidien, des choses que, telle ou telle année, tous les gens d’un même âge ont vues, ont vécues, ont partagées, et qui ensuite ont disparu, ont été oubliées: Elles ne méritaient pas de faire partie de l’Histoire, ni de figurer dans les mémoires des hommes d’Etat, des alpinistes et des monstres sacrés.

Il arrive pourtant qu’elles reviennent, quelques années plus tard, intactes et minuscules, par hasard ou parce qu’on les a cherchées, un soir, entre amis; c’était une chose qu’on avait apprise à l’école, un champion, un chanteur ou une starlette qui perçait, un air qui était sur toutes les lèvres, un hold-up ou une catastrophe qui faisait la une des quotidiens, un best seller, un scandale, un slogan, une habitude, une expression, un vêtement, un geste, ou quelque chose d’encore plus mince, d’inessentiel, de tout à fait banal, miraculeusement arraché à son insignifiance, retrouvé pour un instant, suscitant pendant quelques secondes une impalpable petite nostalgie. Je crois que nous aurions tous pu écrire quelques pages de ce livre! c’est certainement ce qui doit en faire son charme. Je me souviens…