Le papier froissé

Les recettes de tonton Michel:

voici une recette simple et rapide, celle du papier froissé:

1) Prendre tout d’abord un nouveau document avec une résolution de 72dpi, et un arrière plan noir.
On sélectionne ensuite l’outil dégradé puis on le configure comme ci-dessous.

Quelques petits coups plus tard, on obtient une image de cette consistance!

2) Nous allons maintenant appliquer un filtre d’esthetique : Filtre → Esthetiques → Estampage. En laissant les paramètres par défaut, le rendu que l’on obtient est déjà pas mal du tout :

3) Bon, mais ce qu’on veut c’est un papier blanc! On va donc le nettoyer : Utilisons « Image → Réglages → Luminosité/Contraste. A titre d’exemple, voilà ce que j’ai choisi, mais c’est vous qui voyez:

et ça donne ça!

Voilà notre papier froissé est prêt!(1)

  1. Petit plus: Si vous désirez modifier la teinte du papier, il vous suffit de créer un nouveau calque, et de le remplir de la couleur que vous souhaitez puis de modifier son opacité et son mode de fusion à « Produit ». []

2 réflexions au sujet de « Le papier froissé »

  1. Je viens de m’amuser avec Gimp, la première étape est simple à condition de tracer des lignes avec la souris sur l’image pour obtenir les ébauches de pliures. Pour l’étape filtre je n’ai pas trouver l’équivalent mais je n’ai pas chercher plus loin…Pour l’instant !
    J’ai essayer l’effet toile, c’est appréciable de pouvoir réaliser une œuvre avec tes indications.

    J’ai Adobe Photoshop mais comme je veux un jour faire le pas vers Linux je m’entraine avec Gimp.

    Bonjour chez toi !

Répondre à Michel le mécréant Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>