50mm

Faut il avoir recours à la retouche photo?

Je suis tombé un peu par hasard (comme d’habitude) sur une citation fort à propos concernant la retouche photo. Pourquoi se priver des possibilités techniques qui sont à notre portée, juste histoire de dire qu’on a fait une photo parfaite du premier coup?
Retouchez, oui! mais que cela soit réussi au moins!

C’est lorsque l’on triche pour le beau que l’on devient artiste. — Max Jacob

logo-wordpress

Comment améliorer substantiellement le fonctionnement de WordPress chez Free.

Avez vous déjà eu droit à ce message:

Fatal error: Allowed memory size of 33554432 bytes exhausted (tried to allocate 368640 bytes)

C’est énervant hein ?

Pour tous ceux qui gèrent leur blog WordPress chez un hébergeur gratuit (et donc limité!), comme FREE par exemple, cette erreur revient souvent. Cela est due à un paramètre du serveur, qui limite la mémoire utilisable pour l’exécution de scripts PHP, afin de préserver les ressources serveur.

La limite est fréquemment de 32 Mo ce qui est TRES insuffisant pour un blog WordPress dès lors que l’on y ajoute quelques fonctions, 64 Mo serait le minimum vital, 128 le confort. Mais il ne faut pas rêver, ces valeurs sont très rares.

Une question me trottait donc à l’esprit, Pour quelle raison WordPress utilise t-il autant de mémoire? Une des réponses au problème a été trouvée: C’est la traduction!
WordPress utilise théoriquement la technique dite « gettext », uniformisée et largement utilisée par les développeurs, car c’est une fonction native du language php.

Mais curieusement, WordPress utilise son propre système, via des scripts php. Ainsi, tout le système de traduction utilise la mémoire php ! Une solution intéressante s’ouvre donc: Modifier le fichier faisant appel à cette fonction, afin de réduire de manière sensible l’utilisation de la mémoire et la libérer pour d’autres scripts! (Il s’agit du fichier l10n.php qui se trouve dans /wp-include/ )

Ce « patch » a été signalé sur le site officiel WordPress (http://core.trac.wordpress.org/ticket/17268). La modification est un peu fastidieuse mais le résultat est très concluant!

Les rayons de soleil

Couleur ou noir et blanc?

Ah! Cruel dilemme que d’avoir à choisir entre la couleur et le noir et blanc!
Avec un peu d’habitude, on arrive souvent à se décider sans difficulté. Mais il y a et il y aura toujours des photos qui proposent des ambiances radicalement différentes suivant notre choix! A partir de ce moment, c’est notre vision subjective qui entre en jeu! C’est pour ça que je dis que les photographes sont des menteurs! En prenant cette photo, je voulais juste faire ressortir les rayons du soleil…, mais pour l’ambiance, qu’auriez vous choisi?


reflet inversé

Reflets sur l’eau

Par hasard, je suis rentré un jour dans la galerie d’un peintre. J’ai vu des photos exposées là. Il s’agissait de superbes reflets dans l’eau… Mais là, surprise, le photographe a eu l’idée d’exposer les photos à l’envers, tête en bas, et d’un seul coup, ses images devenaient beaucoup beaucoup plus originales!

reflet inversé

Le jour d’après…

Aujourd’hui, je me suis levé dans un pays de gauche!
Eh bien, c’est bizarre, cela ne m’a fait pas grand chose! Moi qui ai connu la liesse de mai 1981, avec son cortège d’espoirs, je me rends bien compte qu’il y aura peu de différences. Les riches resteront riches, la Bourse ne s’est pas effondrée et il n’y a pas à ma connaissance de bouchons à la frontière suisse. Et si cela était nécessaire, la finance et les marchés mondiaux veilleraient aux évolutions de notre politique,… Bref, un autre monde, j’en ai rêvé, mais j’n’y crois plus beaucoup, mais c’est certainement parce que je vieillis!

Goya

La tête dans les nuages.


La statue sous la pluie

C’est difficile de photographier une statue. D’abord, tout le monde l’a déjà fait, c’est donc dur de faire dans l’original. Ensuite, la statue étant par essence immobile, on a du mal à en faire une image vivante.  Ou alors, il faut trouver un sens, une histoire pour faire cette photo… Il pleuvait ce jour là à Bordeaux. J’étais en train d’ouvrir mon parapluie quand j’ai vu la goutte qui pendait au nez de  Francisco Goya, le peintre et graveur espagnol. Je me suis dit qu’il ne faisait même pas un temps à mettre une statue dehors!

Affiche du film

Le prénom

Affiche du film
D’ordinaire, je suis un peu méfiant vis à vis des comédies françaises qui sortent au cinéma.
Qui plus est, une adaptation d’une pièce en huis clos si réussie soit-elle est une entreprise plutôt risquée. Mais il faut toujours des exceptions pour confirmer une règle. J’ai vu « Le prénom » hier soir, et j’ai trouvé ça EXCELLENT!!! On est dans la droite ligne d’un « diner de cons ». Alors, si vous avez une soirée devant vous et moins d’une dizaine d’euros, je vous le conseille comme remède anti-morosité!